Home » French / français / francésYou are here:  
La foresterie communautaire Opportunité ou chimère pour les femmes du Bassin du Congo ?
By: Fern
Published: March 1, 2019
Countries: Central African Republic, DR Congo
Topics: Community Forestry Community Rights
Document type: Report
Document ID: 6959
View count: 137
Email this document
La foresterie communautaire Opportunité ou chimère pour les femmes du Bassin du Congo ?
There is a translation of this document available:

Written by: Eulalie Guillaume

Dans le bassin du Congo, les femmes jouent un rôle important dans la gestion des forêts en pratiquant l’agro-foresterie traditionnelle ou en ramassant du bois de feu et des produits forestiers non ligneux pour l’alimentation, l’élevage, les soins de santé ou la génération de revenus. Aussi doivent-elles être reconnues comme des actrices clés dans les initiatives relatives aux forêts communautaires et encouragées à y contribuer.

Ce rapport se penche sur la manière dont les femmes peuvent tirer profit de la gestion des forêts en Afrique centrale et en particulier en République centrafricaine et République du Congo, en tenant compte du contexte institutionnel juridique et culturel national et régional.

Un potentiel en jachère ? Revue des appuis européens à la foresterie communautaires dans le bassin du congo
By: Fern
Published: April 4, 2019
Countries: Cameroon, Central African Republic, DR Congo, Gabon, Republic of Congo
Topics: Community Forestry Community Rights FLEGT
Document type: Report
Document ID: 6942
View count: 75
Email this document
Un potentiel en jachère ? Revue des appuis européens à la foresterie communautaires dans le bassin du congo
There is a translation of this document available:

Au cours des deux dernières décennies, le bilan de la foresterie communautaire dans le bassin du Congo est plutôt mitigé. L’objectif initial de permettre aux communautés locales de bénéficier directement de la gestion forestière dont elles dépendent n’est pas encore une réalité. En cause, les défis qui sont légion dans la région : un soutien politique inégal, de lourdes contraintes juridiques et techniques, ainsi que des stratégies d’accaparement des terres et de captation des revenus qui ont un impact négatif sur les communautés.

La foresterie communautaire s’est néanmoins ancrée dans la région et son potentiel pour renforcer les moyens de subsistance des communautés, contribuer à la protection des forêts ainsi qu’à la réalisation des objectifs climatiques est largement reconnu.

Un soutien plus important et plus adéquat à la gestion communautaire des forêts est opportun, compte tenu des engagements pris par les gouvernements du bassin du Congo et les pays donateurs de l’UE  vis-à-vis des Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies, de l’Accord de Paris et du plan d’action FLEGT. Tous ces processus insistent tous sur le rôle de la bonne gouvernance forestière dans la réduction de  la pauvreté, la protection de la biodiversité et la lutte contre le changement climatique.

Toutes les parties concernées, y compris la société civile et les communautés locales, ont un rôle à jouer pour que le contrôle exercé par les communautés sur les forêts puisse contribuer à la bonne santé des forêts, clarifier les droits fonciers et soutenir un développement inclusif.

Ce rapport conclut qu’il est temps d’agir. Les forêts et les communautés du bassin du Congo ne peuvent plus attendre lorsque des solutions sont à portée de main.

Transparence et commerce du bois : en construction – Actualité des APV, décembre 2018
By: LoggingOff, Fern
Published: December 4, 2018
Countries: Cameroon, Central African Republic, Ghana, Guyana, Honduras, Indonesia, Laos, Liberia, Myanmar, Republic of Congo, Vietnam
Topics: FLEGT
Document type: VPA updates
Document ID: 6796
View count: 117
Email this document
Transparence et commerce du bois : en construction – Actualité des APV, décembre 2018
There is a translation of this document available:

La transparence ne fonctionne que lorsque sa valeur est comprise et que les informations et les connaissances sont utilisées pour encourager et renforcer la gouvernance.

Pour cette raison, la transparence est au coeur des accords de partenariat volontaires (APV) et, au cours de la dernière décennie, les pays mettant en oeuvre ou négociant un APV ont considérablement progressé dans le traitement, la collecte, le suivi et la publication d’informations sur le secteur forestier et ses activités connexes.

Tant dans la phase de négociation que dans la phase de mise en oeuvre, le processus d’APV a incité les gouvernements à améliorer la transparence.

Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour que la transparence des technologies low-tech (registres de concessions et documents de suivi) et high-tech (telles que l’imagerie par satellite) serve à des politiques et des pratiques vertueuses contribuant à assainir les forêts et les secteurs forestiers, ainsi qu’à une planification cohérente de l’utilisation des sols.

Cette mise à jour des APV met l’accent sur les avantages déjà obtenus en termes de transparence, ainsi que les différents pas qui restent encore à franchir sur le plan de la biodiversité, le climat, les habitations ancestrales et les moyens de subsistance des populations qui dépendent des forêts.

Les communautés au cœur de la gestion des forêts : Comment la loi peut-elle faire la différence ?
By: Client Earth
Published: February 13, 2019
Countries: Other
Topics: Community Forestry
Document type: Report
Document ID: 5525
View count: 31
Email this document
Les communautés au cœur de la gestion des forêts : Comment la loi peut-elle faire la différence ?
There is a translation of this document available:

Ce rapport vise à donner des lignes directrices pour l’élaboration de cadres juridiques sur la foresterie communautaire. Il offre des recommandations et un cadre de réflexion pour l’ensemble des acteurs engagés dans la création, la mise en œuvre ou la révision des législations relatives à la foresterie communautaire, en particulier la société civile.

S’appuyant sur les enseignements tirés du contenu et de la mise en œuvre des lois sur la foresterie communautaire au Népal, aux Philippines et en Tanzanie, ce rapport s’articule autour de dix composantes à considérer pour développer un cadre juridique favorable au développement des forêts communautaires :

  • Les régimes fonciers et forestiers
  • L’attribution des forêts communautaires
  • La gouvernance interne de la communauté
  • La participation des membres de la communauté et la représentation des groupes vulnérables
  • La gestion de la forêt communautaire
  • L’accès au marché
  • Le partage des bénéfices
  • La résolution des conflits
  • L’application des lois
  • Le soutien des acteurs extérieurs

De plus, ce rapport présente des lignes directrices pour que la conduite de réformes permette un cadre juridique approprié. Il détaille des principes clés pour l’élaboration de lois sur la foresterie communautaire et identifie où trouver l’ensemble des dispositions pertinentes.

Communiqué final de la table ronde sur la conversion des forêts en lien avec les processus APV/FLEGT et REDD en République du Congo
By: OCDG, RPDH
Published: September 5, 2018
Countries: DR Congo, Republic of Congo
Topics: FLEGT REDD+
Document type: Press release
Document ID: 3468
View count: 35
Email this document
Communiqué final de la table ronde sur la conversion des forêts en lien avec les processus APV/FLEGT et REDD en République du Congo

Dans le but (i) d’analyser les causes et impacts de la conversion illégale des forêts en République du Congo (en mettant l’accent sur les cas de conversion illégale des forêts les plus emblématiques dans le pays), (ii) de dresser un bilan des engagements du Gouvernement et des partenaires internationaux par rapport la préservation des écosystèmes naturels et la gestion rationnelle des ressources forestières, et (iii) de formuler des recommandations à l’endroit des pouvoirs publics en vue de l’amélioration du cadre juridique et des politiques sectorielles y relatives, le consortium d’organisations de la société civile, l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH), la Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH) et Fern, a organisé le 5 septembre 2018 à Brazzaville, dans la salle de conférence du Ministère de l’économie forestière, une table ronde sur la conversion des forêts en lien, d’une part, avec les processus de l’Accord de Partenariat Volontaire (APV) FLEGT et de Réduction des Emissions liées à la Déforestation et Dégradation et l’accroissement des stocks de carbone (REDD+) en République du Congo et d’autre part, avec l’Accord de Paris sur le climat. Cette table ronde a bénéficié de l’appui du programme UKAid du gouvernement britannique…

INVESTIGATE GALAMSEY ALLEGATIONS AGAINST FC CEO
By: Civic Response
Published: August 3, 2018
Countries: Ghana
Topics: - Other -
Document type: Press release
Document ID: 3612
View count: 29
Email this document
INVESTIGATE GALAMSEY ALLEGATIONS AGAINST FC CEO

Forest Watch Ghana observes with great concern recent allegations about involvement of CEO of the Forestry Commission of Ghana, Mr. Kwadwo Owusu Afriyie, popularly known as Sir John, in illegal mining. FWG, therefore, calls for investigation into the allegations.

Vlog : Des forêts à l’UE
By: Fern
Published: July 25, 2018
Countries: Cameroon, Ghana, Liberia, Republic of Congo, Vietnam
Topics: FLEGT
Document type: Video
Document ID: 3507
View count: 36
Email this document
Vlog : Des forêts à l’UE
There is a translation of this document available:

Comment l’UE peut aider à la protection des forêts selon la société civile


Partout dans le monde, près de 1,6 milliards de personnes dépendent des forêts pour leur survie. Et pourtant, au cours de la seule année 2017, 15,8 millions d’hectares de couverture arborée ont été perdus en zone tropicale – une superficie équivalent à celle du Bangladesh.

Pour combattre l’exploitation forestière illégale et la déforestation, l’UE doit renforcer le processus FLEGT mais cela doit également aller de pair avec le développement d’un Plan d’action européen pour la protection des forêts et le respect des droits des communautés.

Des représentants de la société civile du Ghana, Libéria, Cameroun, Congo et Vietnam ont fait le voyage jusqu’en Europe pour relater leurs expériences, succès, défis et leçons tirées de FLEGT et des Accords de Partenariat Volontaire (APV) afin de lutter contre le commerce de bois illégal.

De Bruxelles à La Haye, en passant par Bonn et Paris, nos partenaires ont rencontré des représentants de gouvernements nationaux et des décideurs européens dans l’espoir de faire avancer les choses. Ils ont également été accueillis chaleureusement par la Vice Président du Parlement européen, Heidi Hautala, grande contributrice à la lutte pour la protection des forêts.

Quels droits fonciers pour les populations des zones forestières en République Centrafricaine?
By: Pierre Etienne Kenfack et Rainforest Foundation UK
Published: June 22, 2018
Countries: Central African Republic
Topics: Community Forestry
Document type: Report
Document ID: 3785
View count: 22
Email this document
Quels droits fonciers pour les populations des zones forestières en République Centrafricaine?

ÉTUDE CRITIQUE DE LA LÉGISLATION FONCIÈRE ET PROPOSITIONS DE RÉFORMES

En République Centrafricaine, la Rainforest Foundation UK (RFUK) œuvre en collaboration avec des organisations de la société civile centrafricaine à la promotion et à la protection des droits – et en particulier les droits fonciers – des populations des zones forestières. Ces organisations accompagnent le processus de réforme foncière notamment par la promotion d’un dialogue continu impliquant l’État, la société civile et les communautés forestières.

La réforme du cadre légal devrait en effet prendre davantage en compte les intérêts des communautés forestières, et ce afin de contribuer plus efficacement à la préservation de l’environnement, à la lutte contre la pauvreté et à la consolidation de la paix.

La présente étude vise à analyser de façon critique la législation foncière en vigueur en République centrafricaine (RCA), en vue d’émettre des recommandations réalistes et utiles pour des réformes efficaces du droit foncier.

 

L’actualité des APV: les racines du changement – juin 2018
By: Logging Off and Fern
Published: June 20, 2018
Countries: Cameroon, Central African Republic, DR Congo, Ghana, Guyana, Honduras, Liberia, Malaysia, Republic of Congo, Vietnam
Topics: FLEGT
Document type: VPA updates
Document ID: 3619
View count: 56
Email this document
L’actualité des APV: les racines du changement – juin 2018
There is a translation of this document available:

Forest Watch Special, actualité des APV de juin 2018

Il y a un an, le programme politique de l’Union européenne remettait les forêts et leur rôle écologique et économique crucial à l’ordre du jour. En juin 2017, lors de la conférence de l’UE sur la déforestation et l’exploitation illégale des forêts, Neven Mimica, Commissaire européen en charge du développement international, déclarait : « Les données disponibles montrent que le FLEGT reste une solution novatrice, très complète et pérenne, capable d’inspirer un mouvement mondial fort de lutte contre l’exploitation illégale des forêts. Un engagement à long terme est nécessaire si l’on veut s’attaquer aux facteurs complexes qui font que l’exploitation illégale des forêts perdure, et si l’on veut parvenir à une gestion durable des forêts conforme à l’Objectif de développement durable nº 15. »

Tout cela est exact, mais il faudra vite concrétiser cet engagement grâce à un plan de travail suffisamment ambitieux pour mener à bien le Plan d’action FLEGT (Application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux).  Le projet de plan de travail présenté aux États membres de l’Union européenne en avril 2018 constitue un pas dans la bonne direction mais l’Union européenne peut faire plus, et mieux.

Le FLEGT doit faire partie intégrante de l’éventail des solutions proposées au niveau national. L’accélération des progrès pour atteindre les Objectifs de développement durable d’ici 2030 nécessite des mesures de gestion des forêts audacieuses. Pour des millions de gens vivant dans la pauvreté, les produits de la forêt sont une source de nourriture, de combustibles, de médicaments, de refuge et de vêtements, et ils servent également de filet de sécurité dans les régions rurales : de plus en plus de gouvernements de pays producteurs de bois réfléchissent à la façon dont ils pourraient intégrer la foresterie communautaire aux stratégies de réduction de la pauvreté. Cela serait un moyen d’augmenter les revenus ainsi qu’une excellente motivation pour mieux gérer et protéger les forêts.

Une stratégie nationale pour la foresterie communautaire en RDC
Published: March 20, 2018
Countries: DR Congo
Topics: Community Forestry
Document type: Report
Document ID: 3873
View count: 23
Email this document
Une stratégie nationale pour la foresterie communautaire en RDC

En février 2016, la République Démocratique du Congo (RDC) est devenue le plus récent pays du Bassin du Congo à développer une base juridique permettant aux communautés de gérer leurs propres forêts. La signature, par le Ministre de l’Environnement de la RDC, d’un arrêté ministériel sur la gestion des concessions forestières des communautés locales (CFCL), a fait suite à un décret du Premier Ministre datant de 2014 qui énonçait la procédure par laquelle les communautés locales et les peuples autochtones pouvaient faire une demande de concession.

Ces nouvelles lois permettent de détenir, à titre perpétuel et pour un usage multiple, des concessions forestières communautaires pouvant mesurer jusqu’à 50 000 hectares – dix fois plus que la superficie maximale autorisée dans les autres pays de la région. Les implications potentielles de cette réforme sont considérables, sachant que la RDC détient la deuxième plus grande forêt tropicale contiguë et intacte au monde, soit plus de la moitié du total des forêts pluviales restantes dans le Bassin du Congo.

Rapport de Rainforest Foundation UK