Home » Documents » Validation à Kinshasa de l’étude sur les contributions déterminées au niveau national – 22 novembre 2020You are here:  
Validation à Kinshasa de l’étude sur les contributions déterminées au niveau national – 22 novembre 2020
By: CEDEN
Published: November 22, 2020
Countries: DR Congo
Topics: Climate Change
Document type: News and articles
Document ID: 8807
View count: 256
Email this document
Validation à Kinshasa de l’étude sur les contributions déterminées au niveau national – 22 novembre 2020

Kinshasa, 22 novembre 2020 (ACP).- Les experts réunis en atelier de validation de l’étude sur les contributions déterminées au niveau national (CDN) en matière de lutte contre le changement climatique ont validé samedi à Kinshasa le rapport de ce travail au terme de deux jours de travaux tenus du 19 au 20 novembre.

Cet atelier a été organisé par le Cercle pour la défense de l’environnement (CEDEN) et l’ONG Observatoire de la Gouvernance Forestière en RDC (OGF) avec l’appui de l’ONG internationale FERN, dans le cadre du projet intitulé : «Renforcer les capacités de la société civile de la RDC à contribuer à la mise en œuvre des CDN ambitieuses et cohérentes en RDC».

Le Coordinateur du CEDEN, le pasteur Matthieu Yela Bonketo s’est dit satisfait des apports des experts à ce rapport qui, selon lui, enrichira les contributions déterminées au niveau national (CDN) en RDC avant sa transmission par le gouvernement au Secrétariat de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Expliquant les CDN (Contributions déterminées au niveau national), il a laissé entendre que les États d’Afrique centrale, en ratifiant l’accord de Paris, se sont engagés à mettre en œuvre des plans nationaux spécifiquement destinés à lutter contre le changement climatique. Il s’agit notamment du Cameroun, de la République centrafricaine, de la République démocratique du Congo (RDC) et de la République du Congo. Ces plans ou «Contributions déterminées au niveau national», a-t- il dit, auront davantage d’impact dans les pays très boisés de cette région s’ils intègrent des objectifs ambitieux de protection des forêts et de gouvernance forestière. En 2020, a-t-il rappelé, les États sont obligés de faire le point sur leur préparation à la mise en œuvre des CDN.

Le pasteur Matthieu Yela Bonketo, également directeur des programmes Forêt et Climat à la Présidence nationale de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), a indiqué que l’étude a été produite par FERN (en charge de suivre l’implication de l’Union européenne dans les forêts et de coordonner les activités des ONG à l’échelon européen). Elle a été alimentée par les informations collectées auprès des organisations de la société civile et d’autres experts de l’administration publique et du secteur privé dans six pays forestiers d’Afrique. «Il incombe maintenant à la société civile environnementale de la RDC de se l’approprier pour contribuer substantiellement au processus de revisitation en cours de la Contribution Déterminée au Niveau national», a- t- il fait savoir.

Par ailleurs, il a émis le vœu de voir la société civile environnementale interagir avec le gouvernement dans toutes les questions environnementales dans lesquelles le pays est impliqué pour une compréhension commune.

Il a invité les experts à prendre part à une prochaine rencontre à ce sujet en vue de produire une note de synthèse et une feuille de route de la société civile en lien avec les discussions sur les CDN en RDC et la 26ème Conférence des Nations Unies sur le climat qui se tiendra à Glasgow en Angleterre en 2021. ACP/C. Lutete/Fmb

Validation à Kinshasa de l’étude sur les contributions déterminées au niveau national en matière de lutte contre le changement climatique