Home » Documents » Gouvernance forestière : l’UE contribue à l’observation indépendante externe des forêts au CongoYou are here:  
Gouvernance forestière : l’UE contribue à l’observation indépendante externe des forêts au Congo
By: Fern
Published: April 30, 2021
Countries: Republic of Congo
Topics: FLEGT
Document type: News and articles
Document ID: 9011
View count: 189
Email this document
Gouvernance forestière : l’UE contribue à l’observation indépendante externe des forêts au Congo

Huit ONG membres de la Plateforme pour la gestion durable des forêts (Pgdf) ont bénéficié de l’appui financier de l’Union européenne. Objectif : mettre en œuvre le Projet d’appui à la société civile pour l’amélioration de la gouvernance forestière en République du Congo à travers le Système normalisé d’observation indépendante externe (Pasgof-Snoie Congo).

L’aide de l’UE à l’endroit de ces huit organisations de la société civile fait suite à l’atelier de validation de la phase test de l’observation indépendante externe en matière de gouvernance forestière, par la société civile, à travers le système normalisé de qualité avec la norme ISO 9001 2015, tenu en novembre 2020.

Pour mettre en œuvre la gouvernance forestière en République du Congo à travers le Système normalisé d’observation indépendante externe (Pasgof-Snoie Congo), ces organisations ont bénéficié de l’appui technique de l’ONG Forêt et développement rural (Foder) basée au Cameroun, des ONG FERN et CIDT, respectivement basées à Bruxelles et à Londres.

A cet effet, un atelier de planification et d’évaluation des besoins dudit projet a été organisé en présentiel avec l’appui logistique du Comptoir juridique junior (CJJ), l’ONG coordonnatrice du Snoie Congo et l’appui technique de FERN et FODER.

Entre autres objectifs poursuivis par l’atelier ont consisté à identifier les priorités des organisations de la société civile et de la Pgdf en renforcement des capacités et planifier les actions de renforcement des capacités pour l’année 2021 ainsi que discuter et actualiser le plan d’action 2021 du projet.

Au terme de l’atelier plusieurs observations et recommandations ont été formulées et les prochaines étapes identifiées. Les observations et recommandations ont été axées sur quatre thématiques : les ressources humaines, l’identification des besoins, le renforcement des capacités opérationnelles et techniques des organisations de la société civile membre du Pasgof ainsi que le décèlement des synergies dans les différents projets mis en œuvre au Congo.

En définitive, le planning arrêté de priorisations des activités a relevé que les prochaines étapes de la mise en œuvre du projet devraient être orientées vers : le renforcement des capacités des membres du Pasgof sur les procédures de gestion administrative et financière, dotation en matériel d’observation indépendante (OI) et la préparation de la formation aux procédures et techniques d’observation indépendante respectant les normes de qualité à l’endroit des membres du Snoie Congo.

Fortuné Ibara