Home » Documents » Déclaration des organisations de la société civile centrafricaine, membres de la plateforme GDRNE sur la Pandémie de COVID-19 et la mise en oeuvre des différents processus en lien avec la gouvernance forestière et climatique – juillet 2020You are here:  
Déclaration des organisations de la société civile centrafricaine, membres de la plateforme GDRNE sur la Pandémie de COVID-19 et la mise en oeuvre des différents processus en lien avec la gouvernance forestière et climatique – juillet 2020
By: Plateforme GDRNE
Published: July 21, 2020
Document type: Statement
Document ID: 8713
View count: 61
Email this document
Déclaration des organisations de la société civile centrafricaine, membres de la plateforme GDRNE sur la Pandémie de COVID-19 et la mise en oeuvre des différents processus en lien avec la gouvernance forestière et climatique – juillet 2020

La République centrafricaine (RCA) comme tous les autres pays du monde est confrontée depuis plusieurs mois à la pandémie de COVID-19. Le Gouvernement centrafricain a pris une série de mesures et poursuit ses efforts afin de lutter contre cette maladie. Cependant, cette crise sanitaire ne doit pas mettre à mal les engagements de la République centrafricaine (RCA) à l’amélioration de la bonne gouvernance des ressources naturelles à travers des réformes inclusives notamment l’Accord de Partenariat Volontaire (APV) dans le cadre du plan d’action FLEGT (Application des règlementations forestières, Gouvernance et Echanges commerciaux), la Réduction des Emissions liées à la Déforestation et à la Dégradation des Forêts (REDD+), l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), la Convention 169 de l’Organisation internationale du travail ou Convention relative aux peuples indigènes et tribaux ainsi que la mise en oeuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN).

Constats :
1. Faible compréhension non seulement des autorités locales et administratives, mais aussi des CLPA et du secteur privé des processus APV/FLEGT et de la REDD+ ;
2. Méconnaissance totale des CDN des autorités administratives et locales ainsi que les CLPA, voire du secteur privé ;
3. Insuffisance d’information sur la maladie à coronavirus des CLPA ainsi que sur les mesures barrières nationales ;
4. Manque de kits d’hygiène et de protection individuelle contre la pandémie de COVID-19 dans les villages visités ;
5. Absence de dispositifs de lavage des mains dans les écoles et dans certains centres de santé ;
6. Non application par la population des mesures barrières édictées par le Gouvernement et l’administration déconcentrée ;
7. Dénonciation de l’augmentation de la coupe illégale et anarchique du bois avec la complicité de certains agents de l’administration, certains chefs de village et aussi une certaine frange de la population.

Face à cette situation, nous, organisations de la société civile membres de la plateforme GDRNE, félicitons le Gouvernement centrafricain pour les efforts consentis dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la COVID-19 avec l’appui des différents partenaires ainsi que pour son attachement au respect de ses engagements aux processus nationaux et internationaux de gouvernance des ressources naturelles et de la promotion du respect des droits des communautés.