Home » DocumentsYou are here:  
By: Pascal Stanislas NDOMACKRAH OBROU, (OGRNE-RCA)
Published: December 31, 2021
Topics: FLEGT
Document type: Briefing note
Document ID: 9389
View count: 138
Email this document

Le développement économique doit être compatible avec la gestion durable des ressources naturelles qui passe fondamentalement par les principes légaux d’une approche rationnelle de gestion durable écosystémique. L’environnement en général et les ressources naturelles plus particulièrement, portent en leur sein une dynamique sociale, économique, religieuse et politique. L’histoire des forêts est donc au cœur d’une interaction dynamique entre les hommes et le milieu. A ce titre leur gestion devient indissociable aux aspects socio-économique et environnemental. La gestion forestière en République centrafricaine (RCA) est basée aujourd’hui sur le principe d’aménagement forestier durable prôné par le Code forestier et autres documents. Ces documents offrent, théoriquement un cadre performant de gestion des ressources forestières à travers une gestion participative soutenue, tout en assurant la conservation des écosystèmes et la prise en compte des besoins socio-économique des populations locales et peuple autochtones. Malheureusement, malgré son engagement dans le processus de
l’APV/FLEGT, les lois forestières et la gouvernance en matière de lutter contre les activités forestières illégales afin de promouvoir des pratiques légales et durables de gestion et d’utilisation des forêts restent problématiques, car elle est marqué par l’incohérence des textes qui sont souvent aussi inappropriée au contexte, un cadre institutionnel inefficace et faiblement outillé.