Home » Transparence et commerce du bois : en construction – Actualité des APV, décembre 2018Vous êtes ici:  
Transparence et commerce du bois : en construction – Actualité des APV, décembre 2018
Par: LoggingOff, Fern
Publié: décembre 4, 2018
Pays: Cameroun, République centrafricaine, Ghana, Guyane, Honduras, Indonésie, Laos, Libéria, Myanmar, République du Congo, Vietnam
Sujets: FLEGT
Type de document: Mises à jour des APV
Document ID: 6796
Nombre de vues: 208
Envoyer ce document par email
Transparence et commerce du bois : en construction – Actualité des APV, décembre 2018
Une traduction de ce document est disponible:

La transparence ne fonctionne que lorsque sa valeur est comprise et que les informations et les connaissances sont utilisées pour encourager et renforcer la gouvernance.

Pour cette raison, la transparence est au coeur des accords de partenariat volontaires (APV) et, au cours de la dernière décennie, les pays mettant en oeuvre ou négociant un APV ont considérablement progressé dans le traitement, la collecte, le suivi et la publication d’informations sur le secteur forestier et ses activités connexes.

Tant dans la phase de négociation que dans la phase de mise en oeuvre, le processus d’APV a incité les gouvernements à améliorer la transparence.

Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour que la transparence des technologies low-tech (registres de concessions et documents de suivi) et high-tech (telles que l’imagerie par satellite) serve à des politiques et des pratiques vertueuses contribuant à assainir les forêts et les secteurs forestiers, ainsi qu’à une planification cohérente de l’utilisation des sols.

Cette mise à jour des APV met l’accent sur les avantages déjà obtenus en termes de transparence, ainsi que les différents pas qui restent encore à franchir sur le plan de la biodiversité, le climat, les habitations ancestrales et les moyens de subsistance des populations qui dépendent des forêts.