Home » Documents » Rapport de l’atelier stratégique des OSC congolaises sur la gouvernance forestière et climatique – 29 mai 2018, BrazzavilleYou are here:  
Rapport de l’atelier stratégique des OSC congolaises sur la gouvernance forestière et climatique – 29 mai 2018, Brazzaville
By: OCDH
Published: May 29, 2018
Countries: Republic of Congo
Document ID: 3791
View count: 633
Email this document
Rapport de l’atelier stratégique des OSC congolaises sur la gouvernance forestière et climatique – 29 mai 2018, Brazzaville

La réunion a rassemblé une vingtaine de participants dont des membres des plateformes de la société civile (Plateforme pour la Gestion Durable des Forêts (PGDF), Cadre de Concertation des organisations de la société civile et des populations autochtones (CACO REDD) et Publiez ce que vous payez (PCQVP) concernées par les problématiques de gouvernance forestière et climatique.

L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH), la Rencontre pour les Droits de l’Homme (RPDH) et le Forum pour la Gouvernance et les Droits de l’Homme (FGDH), appuyés par Fern, ont organisé le 28 mai 2018 à Brazzaville une réunion stratégique rassemblant les organisations de la société civile oeuvrant en faveur de la bonne gouvernance forestière en République du Congo.

L’objectif de cette réunion financée grâce par le projet CoNGOs (Collaboration d’ONG en faveur de moyens de subsistance communautaires équitables et durables dans les forêts du bassin du Congo) étaient d’effectuer une restitution de la tournée européenne des OSC des pays négociant ou mettant en œuvre un Accord de partenariat volontaire (APV), coordonnée par Fern en mars 2018 à Bruxelles et de discuter du suivi convenu ; d’identifier les priorités de plaidoyer au niveau national, régional et international des OSC congolaises en ce qui concerne 1) le respect des droits des communautés locales et autochtones, 2) la question de la gouvernance, y compris démocratique avec leurs impacts sur l’application des politiques publiques, 3) la conversion des terres forestières du fait du développement de l’agriculture et des mines, 4) l’exploitation illégale du bois et 5) la corruption ; de réfléchir sur les possibilités de renforcer des synergies pour des actions conjointes en faveur de la gouvernance forestière et climatique et de la promotion des droits des communautés.

Les résultats attendus de cette rencontre étaient que les participants soient informés de la tournée européenne de plaidoyer, que les plateformes s’engagent à renforcer leur synergie pour des actions communes de plaidoyer et qu’une déclaration conjointe sur la vision des OSC relative aux enjeux de gouvernance des ressources naturelles soit adoptée.