Home » Rapport de la table ronde sur la conversion des forêts et l’impact sur la mise en œuvre des processus APV et REDD+Vous êtes ici:  
Rapport de la table ronde sur la conversion des forêts et l’impact sur la mise en œuvre des processus APV et REDD+
Par: OCDH, RPDH, Fern
Publié: septembre 5, 2018
Pays: RD Congo
Sujets: FLEGT REDD+
Type de document: Informe de taller y de reunión
Document ID: 7441
Nombre de vues: 96
Envoyer ce document par email
Rapport de la table ronde sur la conversion des forêts et l’impact sur la mise en œuvre des processus APV et REDD+

A travers l’Accord de partenariat volontaire dans le cadre de l’Application des réglementations forestières, gouvernance et commerce (APV/FLEGT) et la Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+), la République du Congo s’est engagée dans la lutte contre l’exploitation illégale de bois et la déforestation. Il existe toutefois des défis pouvant entraver ces efforts et il est donc impérieux de mener une réflexion approfondie sur la question de la conversion des terres forestières pour de multiples usages afin de trouver une réponse adaptée qui permettra une exploitation à impact réduit sur les espaces forestiers et les droits de populations forestières et un respect des engagements en faveur d’une meilleure gouvernance forestière et climatique.

Cette urgence a justifié la tenue d’une table ronde multi-acteur à l’initiative de l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH), la Rencontre pour la Paix et des Droits de l’Homme (RPDH) et de Fern en partenariat avec deux plateformes de la société civile congolaise, le Cadre de Concertation de Réduction des Emissions liées Déforestation et Dégradation des forêts (CACO REDD) et la Plateforme sur la Gestion Durable des forêts (PGDF).

L’objectif global de la table ronde était de renforcer la gouvernance forestière et climatique à travers la lutte contre la conversion illégale des forêts. Les objectifs spécifiques étaient 1) d’analyser les causes et impacts de la conversion illégale des forêts en République du Congo y compris présenter les cas les plus problématiques dans le pays ; 2) de dresser un bilan des engagements du gouvernement et des partenaires internationaux sur la lutte contre l’exploitation illégale des forêts et la déforestation en lien avec les processus APV/FLEGT, REDD+ et l’Accord de Paris sur le climat.