Home » Documents » Note de Contribution des Organisations de la Société Civile Environnementale de la RDC sur la Révision de la Contribution Déterminée au Niveau National (CDN), Décembre 2020Vous êtes ici:  
Note de Contribution des Organisations de la Société Civile Environnementale de la RDC sur la Révision de la Contribution Déterminée au Niveau National (CDN), Décembre 2020
Par: CEDEN
Publié: décembre 31, 2020
Pays: RD Congo
Type de document: Note d'information
Document ID: 8890
Nombre de vues: 103
Envoyer ce document par email
Note de Contribution des Organisations de la Société Civile Environnementale de la RDC sur la Révision de la Contribution Déterminée au Niveau National (CDN), Décembre 2020

Dans le cadre de la Convention-cadre des Nations
unies sur les changements climatiques (CCNUCC),
la COP21 a abouti à l’Accord de Paris, ratifié par la
République Démocratique du Congo (RDC) en 2016.
Ledit Accord stipule en son article 3 qu’ « à titre de
Contributions Déterminées au niveau National (CDN)
à la riposte mondiale aux changements climatiques,
il incombe à toutes les Parties d’engager et de
communiquer des efforts ambitieux… ». Ceci oblige
chaque pays à soumettre une contribution déterminée
au niveau national (CDN) qui définit les objectifs
nationaux de réduction des émissions de gaz à
effet de serre.

La RDC, après avoir soumis en 2015 sa CDN initiale
ayant pris en compte les secteurs des forêts, de
l’agriculture et de l’énergie, s’attelle à l’élaboration d’une
CDN révisée et plus ambitieuse, en prévision de la
Conférence des Parties (COP 26) de la CCNUCC prévue
à Glasgow en 2021. Dans sa CDN révisée, la RDC réitère
ses ambitions de réduire ses émissions de plus de 20 %
d’ici 2030, en fonction des financements internationaux
et éventuellement propres. La majorité des émissions
à réduire proviendra des secteurs forêt, agriculture,
énergie et déchets.

Ces engagements sont importants pour la RDC dans le
cadre de son action climatique visant le développement
national résilient et bas carbone et des stratégies
climatiques définies par les États en lien avec l’Accord
de Paris.

Cependant, les grands défis concernent la prise en
compte de la planification en matière de changements
climatiques tant au niveau national que provincial et
local, la mise en place d’un cadre de concertation et de
coordination intersectorielle, la mobilisation et l’implication
du secteur privé et d’autres partenaires en vue de lever
des investissements supplémentaires (additionnels),
le développement du système national de Mesure,
Notification et Vérification (MRV) afin de rendre compte des
efforts de réduction des émissions de GES et la mise en
place d’un mécanisme d’information et de sensibilisation
de différentes couches de la communauté nationale sur
les enjeux et opportunités de l’action climatique.
Dans l’optique de la révision de la CDN, la présente
note de contribution vise à donner l’opportunité à la
société civile environnementale d’apporter ses avis et
considérations pour l’amélioration à la fois du processus
d’élaboration de la CDN et du contenu de cette dernière.