Home » Documents » Le Congo doit respecter ses obligations envers l’APV et mettre fin à l’illégalité dans le secteur forestierVous êtes ici:  
Le Congo doit respecter ses obligations envers l’APV et mettre fin à l’illégalité dans le secteur forestier
Par: Fern, OCDH, RPDH, FGDH, EIA
Publié: septembre 29, 2016
Sujets: FLEGT
Type de document: Déclaration
Document ID: 3634
Nombre de vues: 457
Envoyer ce document par email
Le Congo doit respecter ses obligations envers l’APV et mettre fin à l’illégalité dans le secteur forestier

Fern s’inquiète de la persistance d’illégalités systémiques dans le secteur forestier de la République du Congo, en violation de l’Accord de partenariat volontaire (APV FLEGT) que le pays a signé avec l’Union européenne pour combattre le commerce illégal du bois. Une note d’analyse de l’Observation indépendante de l’application de la légalité forestière et de la gouvernance en République du Congo du 17 août 2016 révèle que six nouveaux permis forestiers ont été attribués en janvier 2016 dans le Kouilou, la Likouala, la Lékoumou, le Niari et la Sangha en violation de la législation et de la réglementation forestière du pays. Ceci constitue une entorse grave aux principes de l’APV et un coup dur pour les réformes en cours en matière de gouvernance destinées à apporter davantage de transparence et de redevabilité dans la gestion des vastes forêts du pays.
Fern soutient l’appel des organisations de la société civile congolaises à leur gouvernement à travailler en étroite collaboration avec l’Union européenne pour mettre en œuvre l’APV et faire cesser l’impunité pour les illégalités dans le secteur forestier.

Fern demande à l’Union européenne de veiller à ce que nul bois ou produit forestier récoltés illégalement en provenance de la République du Congo n’entre sur son marché, conformément au Règlement bois de l’UE.