Home » Documents » La Société civile sur la libération de la cargaison suspecte d’Afrormosia saisie en Belgique – dénonciation violation RBUEYou are here:  
La Société civile sur la libération de la cargaison suspecte d’Afrormosia saisie en Belgique – dénonciation violation RBUE
By: CEDEN / Réseau Resources Naturelles (RRN) / CENADEP / RCEN / REPALEF / Observatoire de la Gouvernance Forestiere (OGF) / Organisation Congolaise des Ecologistes et Amis de la Nature (OCEAN) / Organisation d'Accompagnement et d'Appui aux Pymées (OSAPY) / CODELT
Published: May 21, 2015
Countries: DR Congo
Document type: Statement
Document ID: 3626
View count: 477
Email this document
La Société civile sur la libération de la cargaison suspecte d’Afrormosia saisie en Belgique – dénonciation violation RBUE

Le 25 mars une cargaison suspecte de bois Afrormosia provenant de la RDC a été bloquée dans le port d’Anvers, Belgique. Cette mesure avait été prise par les autorités belges suite à de sérieux doutes sur la légalité de ce bois et irrégularités en vertu de la Règlemantation  bois de l’Union européenne (RBUE), entrée en vigeur le 3 mars.

Plus infos:

http://www.greenpeace.org/belgium/fr/actualites-blogs/actualites/Bois-co…

Le 13 mai les authorités belges ont décidé de libérer cette cargaison. Dans une lettre ouverte adressée à l’ambassadeur de la Belgique la société civile congolaise se plaint de cette décision.

Ci-dessous vous trouvez cette lettre ouverte et la réponse de l’ambassadeur belge:

Lettre-réponse-Ambassade-de-Belgique-bois-TALA-TINA-saisi-Anvers