Home » Documents » Gouvernance Forestière et Climatique en République du Congo : Défis et PerspectivesYou are here:  
Gouvernance Forestière et Climatique en République du Congo : Défis et Perspectives
By: Climate Analytics
Published: March 30, 2020
Countries: Republic of Congo
Topics: FLEGT
Document type: Report
Document ID: 8507
View count: 103
Email this document
Gouvernance Forestière et Climatique en République du Congo : Défis et Perspectives

Ce rapport, réalisé en collaboration avec Climate Analytics et Rencontre pour la Paix et les Droits de l’Homme (RPDH), démontre que seule une bonne gouvernance permettra aux forêts de la République du Congo de jouer un rôle crucial dans la lutte contre le réchauffement climatique et le respect des engagements du Congo à l’Accord de Paris via ses CDN. 

Fort de ce constat, le rapport crée un outil qui permet d’évaluer la gouvernance forestière et d’établir les améliorations nécessaires en vue de réaliser les objectifs des Contributions Déterminées au niveau national.

Recommandations :

Cinq ans après la ratification de l’Accord de Paris, le Congo a la possibilité de rehausser son ambition climatique en réhaussant l’ambition de ses CDN  et en prenant mieux en compte la contribution des forêts. Pour y parvenir, le Congo doit renforcer sa gouvernance forestière. L’APV reste plus que jamais un outil essentiel.

Pour améliorer la mise en œuvre de l’APV, le Congo et l’UE doivent :

  • Prioriser la transparence à travers l’accès à l’information en particuliers sur la délivrance de permis d’exploration et d’exploitation dans les secteurs extractifs et le processus des CDN.
  • Accroître la participation de toutes les parties prenantes y compris la société civile et les communautés aux activités de planification, de gestion et de suivi forestiers et à la mise en oeuvre des CDN.
  • Renforcer les mécanismes de coordination intersectorielle y compris sur le climat en identifiant et en harmonisant les intérêts intersectoriels.
  • Inclure des indicateurs précis sur la déforestation évitée dans les CDN.
  • Renforcer le rôle de surveillance des OSC dans l’application de la législation sur la gouvernance forestière et foncière tout en promouvant l’utilisation d’outils de mesure de la gouvernance pour surveiller et appuyer les changements.
  • Opérationnaliser les mécanismes de plaintes dans le secteur forestier et des terres et veiller à ce qu’ils soient accessibles à tous afin de lutter plus efficacement contre les illégalités et la corruption.
  • Assurer la mise en place effective des outils du SIVL pour garantir la légalité du bois.
  • Encourager l’appui des bailleurs de fonds à l’amélioration de la gouvernance forestière à travers un soutien accru à l’APV, à l’aménagement du territoire, à la sécurité foncière et à la foresterie communautaire.