Home » Documents » Atelier stratégique post-COP26 de la société civile et des confessions religieuses pour la protection des forêts tropicales, le climat et les droits des peuples autochtones Pygmées dans la Contribution Déterminée à l’échelle Nationale (CDN) en République Démocratique du CongoYou are here:  
Atelier stratégique post-COP26 de la société civile et des confessions religieuses pour la protection des forêts tropicales, le climat et les droits des peuples autochtones Pygmées dans la Contribution Déterminée à l’échelle Nationale (CDN) en République Démocratique du Congo
By: CEDEN
Published: March 14, 2022
Countries: DR Congo
Document ID: 9213
View count: 145
Email this document
Atelier stratégique post-COP26 de la société civile et des confessions religieuses pour la protection des forêts tropicales, le climat et les droits des peuples autochtones Pygmées dans la Contribution Déterminée à l’échelle Nationale (CDN) en République Démocratique du Congo

Dans le cadre de son projet “Renforcer les capacités de la société civile de la RDC à
contribuer à la mise en œuvre d’une CDN ambitieuse et cohérente en République
Démocratique du Congo” appuyé par Fern avec le soutien financier du Foreign, Common Wealth & Development Office ; en date du 10 au 11 Février et du 14 au 15 février 2022, l’ONG Cercle pour la Défense de l’Environnement, en sigle “CEDEN” en collaboration avec Initiative Interreligieuse pour la protection des forêts tropicales (IRI RDC) et le Groupe de travail Climat REDD+ Rénové (GTCRR), avec l’appui technique et financier de Fern, EEuropean Forest Institute, (EFI) et IRI, ont organisé dans la salle Mgr MUNZIHIRWA au Centre Culturel Boboto, dans la commune de la Gombe un atelier dénommé “Atelier Stratégique post-COP26 de la société civile et des confessions religieuses pour la protection des forêts tropicales, le climat et les droits des peuples autochtones Pygmées dans la CDN en RDC”.L’atelier a porté sur trois grandes problématiques ci-après qui ont constituées même les
points principaux de réflexions des experts dans les différents groupes de travaux (en carrefours):
Problématique 1 : L’absence de coordination et de concertation intersectorielles avec les
organisations de la société civile et les confessions religieuses dans la gouvernance des
ressources naturelles du pays.
Problématique 2 : Le manque de participation de la RDC dans le processus d’élaboration du
futur règlement de l’Union Européenne visant à enrayer la déforestation et la dégradation
des forêts provoquées par la consommation et la production par l’UE de certaines matières
premières et produits, dont le bois.
Problématique 3 : La faible visibilité des actions de la société civile et des confessions
religieuses pour la CDN.

Une déclaration de la société civile avec les confessions religieuses et les autorités
coutumières a été lue devant la presse. Voici quelques recommandations de l’atelier :
 Exhortons les partenaires financiers à mettre à disposition les ressources pour la mise
en œuvre de différents programmes dans le cadre de la mise en œuvre de la CDN et
du processus de la relance des APV /FLEGT.
 Exhortons le Gouvernement à s’approprier de la stratégie produite par les différentes
parties prenantes du processus de la CDN dans le cadre du présent atelier.
 Encourageons le gouvernement à mettre en place le cadre de coordination et de
concertation intersectorielles avec les différentes parties prenantes (un cadre unique
de pilotage du développement durable (DD) et du changement climatique doté
d’organes provinciaux fonctionnels dans lequel la société civile et les confessions
religieuses sont présentes dans la perspective du genre, de la participation des
jeunes, des peuples autochtones et autres groupes spécifiques) ;
 Demandons la mise sur pied et l’opérationnalisation du Comité National des
changements Climatiques et ses démembrements au niveau provincial et local);
 Insistons sur la protection des droits fonciers et forestiers des communautés locales
et des peuples autochtones pygmées par un Système d’Information Foncière au
niveau national et dans les Provinces;
 Demandons la participation de la RDC dans le processus d’élaboration du futur
règlement de l’Union Européenne visant à enrayer la déforestation et la dégradation
des forêts provoquées par la consommation et la production par l’UE de certaines
matières premières et produits, dont le bois ;
 Demandons la capitalisation des acquis et des résultats du processus Accord de
partenariat volontaire (APV) en RDC et de sa mise en œuvre dans toutes ses étapes ;
 Recommandons un travail d’adéquation des politiques agricole, de l’aménagement
du territoire, des normes des mines et hydrocarbures en cours de revisitation en RDC
avec celles en cours à l’Union Européenne.